Flashback 10 : TPP (Tous Premiers Pas)

Publié le par MummyBlues

 

 

Arrêt de la pillule +13 mois (suite)

L’été est fini et contre toute attente, je ne suis pas rentrée enceinte des vacances. Une longue année vient de s’écouler. Ma première année de mariage. Sans cette attente déçue, elle aurait pu être idyllique. Je regrette les moments gâchés à pleurer sur mon sort au lieu de profiter de ce sursis d’insouciance et d’indépendance. Mais ma liberté à un goût un peu amère.

Mr Mummyblues nous a obtenu un RDV auprès d’un « spécialiste » sur les conseils d’une amie. Nous entrons sur le chemin de la PMA (Procréation Médicalement Assistée) par la petite porte, sur la pointe des pieds, sans être vraiment sûrs que cela nous concerne. On tente de se rassurer dans la salle d’attente. « Ce n’est pas vraiment pour nous, on n’a pas de problème, mais on veut juste un petit coup de pouce de la médecine pour accélérer les choses ».

Un fringant docteur, chemise en soie à demi ouverte et montre brillante viens nous chercher. Il sourit trop pour m’inspirer confiance. Quand j’entre dans son bureau, je retiens mon hilarité devant le portrait de famille en 4X3 avec épouse modèle et bébés joufflus en noir et blanc, façon Kennedy. Surtout, ne pas regarder Mr Mummyblues pour garder mon sérieux. John John nous regarde du haut de son savoir, avec commisération. Lorsqu’on lui dit qu’on n’est pas sûr d’avoir réellement besoin de PMA, il nous fusille du regard. Serions-nous là pour lui faire perdre du temps, son temps précieux ?

Il nous annonce le programme des réjouissances. Nous allons « commencer » par des inséminations artificielles. Nous avons droit à 6 tentatives remboursées par la Sécurité sociale. Six tentatives ? il veut ma mort ? Allons, il faut que cela marche à la première. Tous les examens que nous avons réalisés ne révèlent aucun problème ni chez l’un ni chez l’autre. Alors avec une insémination, c’est évident que cela va marcher.

6 tentatives ? et pourquoi pas une carte de fidélité, avec des points cadeaux tant qu’il y est ?

Va pour les IAC (insémination artificielles avec le sperme du conjoint). A tout prendre, cela fait moins peur que la FIV ( Fécondation in vitro)

Comment trois toutes  petites lettres peuvent-elles contenir toute cette immensité d’attente et de désespoir ? La magie des sigles… Un nouveau vocabulaire à intégrer pour un nouveau monde. Oui, un tout autre monde, une voie parallèle pour les recalés de la fécondité. Un nouveau chemin s’ouvre devant nous, et l’on pressent que la route sera longue et difficile.

 

 

Commenter cet article

4coeurs 02/01/2011 13:20


Belle année à toi aussi (que ton voeu le plus cher se réalise) !


cafardages 31/12/2010 16:41


toujours se méfier des hommes à la chemise de soie à demie ouverte ! Bizzz des cafards et excellent année fertile 2011


MummyBlues 01/01/2011 11:31



n'est-ce pas?! .... Très bonne année à toi aussi



Déficience Mentale 31/12/2010 13:07


Un humour qui trahit une incertitude... n'en est pas moins un très bon humour. Vous prenez les choses assez positivement malgré les pleurs mais ça, je crois que c'est un passage obligé. Et puis
tant pis si de gros médecins ventripotents qui distribuent des points de fidélité passent sur votre chemin ! Continuez le quoiqu'il arrive...
Beau réveillon à vous, de grosses bises


MummyBlues 01/01/2011 11:30



Et oui,l'humour, ça aide en toutes circonstances.... on fait ce qu'on peut pour le garder ;-) que cette année te soit douce et créative Def,



BleudOrage 30/12/2010 16:46


Arf, nous avons le même début de parcours ... Avec une infertilité inexpliquée, 4 IAC négatives, nous prenons le chemin de la FIV et j'ai très peur de subir les mêmes déconvenues que pour les IAC
...


MummyBlues 01/01/2011 11:17



Gardez espoir... les fiv ont plus de chances de succès que les IAC... que 2011 vous comble ;-)