Flashback 14 : la vie est un jeu

Publié le par MummyBlues

 

Voilà 13 jours qu'a eu lieue, j'en suis sûre, la rencontre entre mes ovocytes chéris et les petites graines de mon amoureux. Vie suspendue, vie au ralenti, espoirs, craintes, désespoir aussi parfois...

Le 14ème jour, je suis une pile électrique, un bouledogue, un dragon. Ne m'approchez pas. Fuyez !!

J'hésite entre la prise de sang et le test en pharmacie. J'abandonne vite l'idée du laboratoire d'analyses. Il me semble déjà que vos premiers pas ont déjà été trop médicalisés. Je voudrais maintenant en toute intimité recevoir la marque de votre présence en moi, comme un tout premier mot d'amour échangé entre vous et moi (car j'ai décidé que vous seriez deux).

Je choisis une pharmacie un peu éloignée de chez moi, loin des opératrices qui ont été les témoins de mes premiers pas dans la PMA. Je ne veux plus être mummyblues, je veux être madame tout le monde, une jeune mariée pleine d'espoirs, de doutes et de craintes légitimes. Dans la pharmacie je joue un peu, j'imagine avoir quelques jours de retards, je rougis un peu lorsque le pharmacien me demande ce que je recherche. Je le laisse m'expliquer les différences entre les différents tests. Elève studieuse, je pose quelques questions sur leur fiabilité. L'entretien s'éternise, la position debout me fatigue. Et je ressens une douleur diffuse dans le bas ventre. Je ferme les yeux et je me raconte que c'est bon signe, très bon signe... Mes bébés me délivrent un message, ils tentent de me rassurer, ces petits amours...

J'achète deux tests (lorsque le premier test s'avèrera positif, j'en referais un second pour le plaisir, n'est-ce pas??

Je me précipite à la maison maintenant, tout en imaginant quelques scénarios pour annoncer la "bonne nouvelle" à Mr Mummyblues. Et là, un tsunami ne m'aurait pas plus anéantie.... quelques gouttes de sang et la vie s'échappe de moi. Je range tristement mes tests au fond d'un tiroir en pestant contre deux petites graines insolentes, contre un mari peu compatissant, un médecin incompétent, une météo maussade, un monde mal fait... Tremblez, le dragon est lâché !!!!!!!!!!

Commenter cet article

Charlinette 06/09/2013 08:35

Comment ne pas réagir alors que je connais si bien les sentiments que l'on peut ressentir à ce moment là... Juste : courage !