Autre lieu, autre destin

Publié le par MummyBlues

oursonbox 

 

 

 

Il y a un proverbe qui dit ceci : « celui qui change de lieu, change de destin ».

Alors, pendant des mois, des années, nous avons recherché notre petit nid, le lieu idéal pour construire et voir grandir notre future petite famille. Il en a fallu des visites, des contre-visites, des négociations non abouties pour finalement le dénicher. Il semblerait que dans la famille Mummyblues, tout prenne beaucoup plus de temps.

Il faut dire aussi que dans notre cas, la décision n’était pas aisé. Que choisir ? un grand appartement ou une maison avec un beau jardin, suffisamment grand pour qu’une tribu puisse s’ébattre, rire et s’amuser en toute liberté ? oui mais si finalement, il n’y avait pas de tribu… comment survivre à ces chambres si désespérément vides ?

Prendre alors un appartement « coquet » (entendre « ridiculement minuscule » en langage d’agent immobilier) pour ne pas se porter la poisse, quitte à rechercher dans l’urgence un nouveau nid si la vie nous faisait le cadeau que nous attendions… Option très peu réjouissante…

Nous avons donc choisi de faire un pari sur l’avenir, de faire preuve (pour une fois) d’optimisme en optant pour la première option. Ah, les visites, ces grands moments.

Et les questions que nous redoutions, que nous avons du apprendre à éviter…. « Combien avez-vous d’enfants ? » « Quel âge ont vos enfants ? » …. Respirer, prendre un sourire convaincant et répondre poliment « nous n’en avons pas encore mais nous y pensons » « Vous n’êtes que deux ? eh bien vous allez être à l’aise ici »…..sourire encore, alors qu’on rêve secrètement de leur faire avaler leur carte de famille nombreuse.

 

Et puis, ça y est, la « famille » Mummyblues a fait le grand saut. Elle a signé pour le nid XL, elle a tout mis sur le tapis. « All in », pour le plus grand coup de bluff de sa vie.

 A l’heure où nous faisons nos cartons, je réalise avoir vécu dans l’attente de ce grand départ. Une petite voix me soufflait que ce petit snobinard ne se pressait pas d’arriver car il attendait d’avoir sa propre chambre (et puis quoi encore ? un écran plasma ?).

En fermant la pour la dernière fois la porte de notre ancien logement, je prie pour clore en même temps cette longue traversée du désert, pour entamer une nouvelle et heureuse période de notre vie.

Allez coquin, tu peux venir maintenant, promis, on est prêt à t’accueillir… et ta chambre… une merveille. Allez viens…. Pour le plasma, ce n’est pas un non définitif.

 

 

 

babymoove

 

 

Commenter cet article

mandarine 16/11/2010 19:21


J'ai envie de te dire que vous avez bien fait d'acheter la maison qui vous plaisait, sans tenir compte de si un enfant arrivera bientôt (ce que je te souhaite bien sûr!!!!) ou pas... Pendant notre
longue traversée du désert qui a duré 7 ans, on s'est tjs donné comme ligne de conduite d'essayer de profiter au mieux (même si c'est pas tjs facile) en se protégeant bien sûr de ce qui fait mal,
mais de ne pas vivre en se disant "et si..." Et tu vois, on est parti vivre à Londres mi-2008 en se disant qu'on y resterait bien une année minimum et au final on a dû rentrer illico presto 6 mois
après notre départ parce qu'il y avait une possibilité pour qu'on devienne parent d'un enfant pupille de l'état...
Alors, j'ai envie de te dire : profiter comme vous pouvez, ne vous poser pas de questions, le reste arrivera plus tard... (oui je sais... super facile à dire après coup, mais je t'assure que j'ai
pu l'expérimenter...)
Bon, je te quitte en espérant que tu n'auras pas envie de me fusiller sur place à la lecture de mon message (et en te disant "mais de quoi elle se mèle celle-là?!")


MummyBlues 18/11/2010 06:40



je crois que c'est effectivement la bonne méthode de vivre en pensant juste au jour le jour.... même si j'avoue être plutôt bloquée par le "et si...".


Merci pour ton message qui ne m'ennuie pas du tout bien au contraire... j'adore quand j'entends que la vie se charge parfois de nous surprendre (en bien)..... a bientôt ;-)